Vivre sans

Dans l’atmosphère lourde, marche sans chaussure. Avance sans protection. S’enfonce dans la voûte plantaire un morceau de verre, pointu, mais base large, qui s’arrache assez facilement. Se soigne peu à peu. La peau se durcit. Avance et s’enfonce un autre jour une aiguille oubliée sur le sol. L’aiguille se casse, la pointe reste dedans. Continue à avancer sur le chemin. Garde des cicatrices, à chaque étage. La peau durcie devient un vieux parchemin mou. L’atmosphère est toujours lourde. Auront surnagé quelques matins clairs, rares comme des étoiles un soir de nuages. Meurt, toujours dans l’atmosphère lourde. Aura connu une vie sans.

Qu’est-ce qui pourrait tenir lieu de chaussures? – La foi – Des convictions politiques – Le rêve d’un monde meilleur – Une éducation parentale axée sur l’apprentissage de la joie de vivre – De bonnes facultés d’adaptation – L’ironie douce-amère de l’absurde – Ignorer qu’on n’a pas de chaussures.