Plaisir du jour : merci Léa

Aujourd’hui, c’est la journée des droits de la femme (chose que personne n’ignore), et mon bonheur ce fut (quoique la journée ne soit pas encore finie!) de voir ce court-métrage, une demi-heure de film de Léa Toto.

Un film qui convoque l’écho du personnage de Véronica, dans La maman et la putain, de Jean Eustache, un film où Léa ouvre la parole à sa mère, à ses amies et amis de tous les âges, et nous demande où nous en sommes aujourd’hui, comment nous envisageons cela que nous nommons l’amour.

Rien que ça. Il faut visionner le film, là. Maintenant. Tout de suite.