Et voilà l’émission!

Peu de personnes l’attendaient avec impatience,

mais c’est le lot de toute surprise! et elle fut bonne, cette prise-là, sur le vif :

avec Stephan Mary, nous avons eu un dialogue aussi palpitant que radiophonique,

un soir de pleine lune, de lune magique, dans la petite ville de Luynes,

au pays des radios libres où l’on dit ce que l’on veut,

sur RFL 101 (la radio que j’écoute pour échapper aux nouvelles en boucle du matin, aux publicités insupportables, à la musique de hangar; là, au contraire, on écoute des chansons françaises, et en d’autres langues parfois, et les chansons, j’aime ça!).

Dans l’émission, il y a quatre chansons, et deux voix.

L’émission « Métamorphose nocture », animée par Stephan Mary , invita donc Alice…

Musique

ConcertDans cette église, on voit des traces de peinture ancienne, de l’ocre, du blanc, du noir. Près d’un pilier, un visage tracé en noir, ou plutôt un casque de cavalier, dont la mâchoire aurait dégouliné sur le tuffeau. Des tracés floraux à tendance géométrique. Peut-être un saint, quelque part. Des années durant, un homme y a entreposé son foin, jusqu’à ce que la municipalité récupère, dans les années quatre-vingt-dix, ce lieu qui devint culturel. Puis, j’ai écouté la musique. De quoi sommes-nous les vestiges? D’un Mozart somptueux?