Liens vers blogs, sites, pages : lectures et publications

Le Clavier Cannibale est un blog qui par sa cohérence force le respect.

La revue Nerval, c’est un lieu où s’expriment la curiosité, l’élan, un endroit où l’on se lance des textes comme des petites bulles de savon qui explosent, où les lectures se croisent et s’échangent. (Je le vois comme ça, un terrain de textes).

J’ajoute à présent (avril 2014) qu’on peut y lire aussi une nouvelle d’une certaine Alice Scaliger.

Un regard décalé et politique sur la ville de Tours, et par là, la vie en général : c’est Jet/Projet/Trajet. C’est le blog de Léa Toto. Ses ateliers d’écriture, au CDRT, le théâtre de Tours, sont un lieu plein d’énergies qui circulent. Léa Toto n’écrit pas beaucoup chez elle, là. (C’est son nouveau blog). Cela viendra peut-être. En revanche ça travaille ici, avec maintenant des vidéos en plus! Moi, j’aime bien les ateliers d’écriture de Léa Toto. Avant, j’écrivais très lentement, je pesais les mots, je relisais avant même d’écrire. Maintenant, j’écris plus vite, et je laisse parler mon coeur, et j’écoute ma voix intérieure, surtout. Elle rigole, quand je dis qu’avant, je n’écrivais pas, que je ne finissais jamais mes textes. Il y a des gens, comme ça, que ça met mal à l’aise quand on leur dit merci.

Tout le monde lit L’autofictif, tenu par Eric Chevillard. Qui est « tout le monde »? Plein de gens. Même mes élèves, par exemple, quand je le leur recommande. Nous aussi, on joue, quand on fait des ateliers, à s’auto-fictionner, et puis on se frictionne de lectures réciproques pour se revigorer les méninges.

Moi, quand j’ai du temps de web-lecture devant moi, j’aime me promener ici : c’est un libraire qui prend beaucoup de photos, et écrit. Il s’appelle Philippe Castelneau.

Le lieu où j’ai appris la force du web en littérature, que dis-je, qu’il n’y avait pas antinomie mais au contraire renforcement mutuel, cohésion au sens étymologique du terme, entre web et littérature, c’est chez François Bon. Lieu vivant et visible, avec l’arborescence de sites autour. J’apprends encore.

Je ne suis pas très bonne en com’, mais je vais continuer ma liste, et faire des progrès en web-sociabilité, c’est sûr. Ceci dit, je préfère de loin écrire dans mon coin, et les vraies affinités.

Tout esprit curieux lit la revue Zinzoline, dirigée par Alain Cotten. C’est une ambiance riche et fraternelle. Les textes répondent aux images, ça vit, là-dedans.

Dans le numéro 8 de la Revue Zinzoline, on peut lire une rubrique « Sur les traces d’Alice Scaliger », mais pour y parvenir il faut lire le reste; il y a un profil d’oiseau auquel je rêve souvent, et des galets qui me polissent.

Et dans le numéro 9 de cette même revue (juillet 2015)… je vous laisse découvrir. Aux côtés de Marianne Desroziers, d’Angèle Casanova, et plein d’autres! (Mais elles, j’ai hâte de les découvrir en chair et en os, à la Citadelle de Blaye, les 27 et 28 février 2016.)

Qui pense au temps se dit : Panta rei, tout passe; mais il reste les poèmes de Florence Noël! J’aime sa poésie, vivante et dense et riche. Elle n’a pas le temps d’organiser et de publier un recueil, elle a un coeur et un monde foisonnants, elle a une langue où les échos résonnent, elle a sa singularité. Et en même temps, elle sait créer les rencontres. Vous pouvez vous abonner à la Revue Diptyque : vous l’aiderez, un jour la revue paraîtra, et vous aurez une surprise. C’est une revue magnifique.

Plus régulières sont les publications de la Revue l’Ampoule, une revue dont les titres sont toujours un fusil à deux coups! Je participe modestement au numéro 16 « Audace & Irrévérence » (juin 2015). Le ton est donné! Soyez curieux, allez y lire un peu.

Une nouvelle dans la Revue l’Ampoule n°18, « Frères & Soeurs », en guise d’exutoire (décembre 2015).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>