Quand et comment être Charlie

J’ai donc le plaisir d’accueillir ici un texte très beau de Wana, dont le blog se trouve ici : c’est le Wanagramme. Ou encore « émaux et gemmes des mots que j’aime » : un petit tour sur son blog vous convaincra qu’il sait habilement manipuler et faire sonner les mots.

Quant à lui, il accueille donc un texte que j’ai écrit, puisque nous avons le plaisir d’échanger, grâce aux Vases communicants animés à présent par Angèle Casanova; et sur le site figure la liste des échanges de février 2015, autant d’univers à découvrir.  » Ne pas écrire pour, mais écrire chez l’autre »!

Et voici son texte à présent :

Wana

2 réflexions au sujet de « Quand et comment être Charlie »

  1. Oui, Charlie marque une étape, soit passée, soit présente, soit future.
    C’est comme un précipité d’engagements, un croquis rapidement esquissé – ici et là – de ce qui donne un sens à l’existence : l’art, la poésie, la politique.

    Tu as su en faire une synthèse claire, lumineuse, une arme (une larme aussi) contre la grande absurdité de la barbarie.

  2. Je vais transmettre à Celui Qui Va Nous Parler, Wana sur son Wanagramme.
    Je suis bien d’accord que son texte a l’épaisseur de l’histoire.

Les commentaires sont fermés.