Accélération (enjeu)

Un petit ange et un petit diable se battent en duel.
Le petit ange, sérieux, s’écrie : Persévère! Accélère! C’est là qu’est l’enjeu. Tu dois apprendre à écrire plus vite, pour rester d’un bout à l’autre sur cette ligne tendue qu’est l’idée, à marcher sur le fil avec ton ombrelle. Ta vie t’oblige à redescendre sans cesse sur le bitume, et c’est épuisant d’ensuite remonter. Alors apprends à écrire vite.

Le petit diable répond : Regarde ton ombre sur le sol, l’ombre chinoise d’un corps déformé, sur le bitume, en bas? Redescends vite, c’est là qu’on t’attend. Ne projette pas trop longtemps parmi ceux du bitume cette ombre ridicule, ou alors tu le paieras cher. Qu’importe si tu mets des années à remonter, de temps en temps, t’entraîner à faire quelque pas. Es-tu sûre qu’il y a quelque chose au bout du fil, de toute façon?