Sans aucun objet

Sterne

Oui, je me sens follement libre d’avoir viré, rangé, trié mes papiers de l’année.

Comme un oiseau des bords de Loire. Ou même Laurence Sterne le bien-nommé.

Par une folie identificatoire, je me sens libre. Il y a des oiseaux dans le ciel, et parmi eux moi-même, à observer. Euphorie de lever le nez.