Satires

Peut-on se moquer de soi-même? Rire de ses propres imperfections? Châtier ses ridicules? J’ai tellement envie de me moquer des travers d’autrui, et comme il s’agit d’un plaisir honteux, je n’ose, et préfèrerais rire de moi-même. D’où me vient cette éducation pince-sans-rire, et tant de sérieux? Je ne sais. Mais j’ai du mal à me moquer, quand bien même seraient méritées les satires.

Devant moi beaucoup d’impossibles. Moins au fur et à mesure que je vieillis. Je suis plutôt du genre libre, pourtant! (Il y a de quoi se moquer. Rions.)