Rush, vitesse, infini

Un jour le temps passera moins vite. Un jour?

L’ambition des récits, faire couler plusieurs vies dans nos veines, démultiplier nos perceptions. J’ai encore avalé une fleur de lotus, et me voilà oublieuse de mes propres rêves, de mes départs.

Collée à l’agenda, comme les lotophages à leur rocher gris d’abîme.

Mais je suis sûre que l’infini me court après, et saura me cueillir l’antidote.