Automne au clou

Hier le cordonnier a ressemelé mes chaussures

Car j’avais marché sur un clou

Il a fait de la belle ouvrage, a ajusté les couches

De semelle fondues

Il me racontait qu’il avait mis sept épaisseurs

Qu’il fallait une semaine

Pour qu’un trou s’efface, que la blessure

Fonde

Il me disait à quel point sa fille était grande

Vingt-et-un an

Il n’aime pas qu’on la prenne pour sa copine

C’est bien ma fille, là, voyez-vous

Disait-il, fier, un peu gêné

Nous discutions de notre automne

Quand on efface le trou du clou

Cela demande du travail

De préparer un fier hiver

De grands enfants

Des chaussures qui ne prennent pas l’eau

Le travail d’un cordonnier

Qui fait de la belle ouvrage

Humble et fier