Lectures de juin

Je ne sais plus si j’écris ici ce que je lis. Bon. Paul Bowles, Un thé au Sahara. J’ai lu La Mort de Virgile, de Broch. Toujours dans Eschyle, sinon. Hier j’ai lu La Cité des dieux sauvages, d’Isabel Allende (c’est plutôt pour des ados je pense, mais cette auteure est au programme alors je découvre son univers!).

Hier je suis passée acheter des livres. La dernière fois j’avais pris « La cinquième colonne » de Koyré et un petit bouquin d’Arendt sur Walter Benjamin.

Plus j’y pense plus je me dis que les livres sont des chamans. C’est à cause de Broch, plus que d’Allende. Cette idée a quelque chose de rassurant qui me va bien. Sans devenir folle, je crois, en toute lucidité, il y a des gens avec qui je parle. C’est cette conversation des livres que j’aime le plus, je crois.