Soulagement

La nouvelle de la suppression des épreuves terminales du bac a sonné étrangement.

J’étais en pleine tension, en plein élan pour tenter l’impossible (il n’est pas évident de faire réviser à ses élèves des textes en grec ancien… J’ai bien galéré à récupérer des fichiers audio, etc, etc.). Un peu comme si je sautais, en extension, devant un mur de deux ou trois mètres (et sans trampoline).

Bien sûr, j’aurais aimé que mes élèves rencontrent d’autres examinateurs que moi : c’est formateur! Mais l’on se passera de ce petit plus.

La chute est là : il faut redescendre, respirer calmement à nouveau.

Mais il n’y a plus de mur.

Ouf.

Quelques instants de chute, de vertige, et puis une évidence : c’était la bonne décision, celle qu’il fallait prendre.

Soulagement.